HomePatrimoine financier

Pourquoi le PEA est la meilleure solution pour investir en actions ?

Pourquoi le PEA est la meilleure solution pour investir en actions ?

Les taux d’intérêt délivrés par les placements sans risque tels que les livrets réglementés et les fonds euro sont en baisse constante depuis plusieurs années. La faute à un contexte macroéconomique particulier. Les politiques économiques soutiennent l’activité économique en maintenant les taux à des niveaux très bas. L’objectif des taux bas est de stimuler la demande de crédits, et incidemment de stimuler la consommation des ménages et l’investissement des entreprises.

Les épargnants sont les victimes collatérales de cette politique. Les placements sans risque délivrent des performances tout juste suffisantes pour compenser les effets de l’inflation. Dans ce contexte particulier, les épargnants n’ont d’autre choix que de se tourner vers des placements plus risqués pour obtenir des performances supérieures.

Les deux grandes classes d’actifs pertinentes pour développer son patrimoine à long terme sont l’immobilier et les actions. Historiquement, ces classes d’actifs sont celles délivrant les meilleures performances. Par ailleurs, elles offrent une bonne couverture contre l’inflation. Les épargnants sont souvent exposés à l’immobilier au travers de leur résidence principale. Investir en actions est donc une stratégie intéressante pour diversifier son patrimoine. Il existe plusieurs outils pour investir en bourse : le compte-titres ordinaire, le plan d’épargne en actions, l’assurance vie, le plan d’épargne retraite, etc.

Le plan d’épargne actions est l’un des dispositifs les plus intéressants. Nous allons voir en détail quels en sont les avantages.

Le principe du PEA

Le plan d’épargne en actions (PEA) est une enveloppe au sein de laquelle l’épargnant peut loger des actions de sociétés européennes. Il peut s’agir de titres de sociétés cotées ou de sociétés non cotées. Sont exclus du PEA les titres de sociétés foncières. Les sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC) bénéficiant déjà d’avantages fiscaux (en particulier l’absence d’impôt sur les sociétés), elles ne sont pas éligibles au PEA. Les fonds d’investissement détenant des actions de sociétés européennes sont éligibles au PEA, à la condition qu’ils détiennent au moins 75 % d’actions ayant leur siège dans l’Union Européenne ou un État de l’Espace Économique Européen.

Il n’est pas possible de loger de titres de sociétés américaines, ni de produits dérivés (sauf trackers), ni un grand nombre de fonds étrangers en PEA. Par ailleurs, les versements sur le PEA sont limités à 150 000 euros par personne. Cette enveloppe est donc plus contraignante que le compte-titres ordinaire. En contrepartie, le PEA propose une fiscalité avantageuse que nous allons aborder un peu plus bas.

Ouvrir un plan d’épargne en actions

Les épargnants peuvent ouvrir un PEA dans leur banque ou chez un courtier en ligne. Les courtiers en ligne parviennent à proposer des frais d’achat plus faibles que les banques. Il existe cependant quelques banques en ligne proposant des tarifs intéressants. Il est recommandé de consulter un comparatif des meilleurs courtiers avant d’ouvrir un PEA.

Si l’épargnant à l’intention d’investir sur des valeurs et des fonds hors de France, il devra être attentif aux frais de passages d’ordres sur les diverses places boursières européennes convoitées (Francfort, Milan, Madrid, Stockholm, etc.). Les ordres passés sur Euronext sont généralement moins chers que sur les autres places boursières.

Les avantages fiscaux du PEA

Le plan d’épargne en actions draine l’épargne des épargnants vers des sociétés européennes. En contrepartie, les épargnants bénéficient d’avantages fiscaux très intéressants. Le premier point à noter est que les dividendes et les plus-values réalisés au sein du PEA ne sont pas imposés dès lors que l’argent reste dans le PEA. L’épargnant peut donc réinvestir 100 % des gains. Ce point est un avantage considérable pour les investisseurs souhaitant investir à long terme. Les frottements fiscaux sont pour ainsi dire nuls au cours de la phase d’épargne.

Le deuxième point intéressant concerne la fiscalité appliquée sur les gains lors des retraits du PEA. Tout retrait avant les 5 ans du PEA entraîne sa fermeture. Après 5 ans, l’épargnant peut réaliser des retraits partiels en bénéficiant d’un taux d’imposition réduit : les gains sont taxés à hauteur de 17,20 %. Il correspond au taux des prélèvements sociaux actuellement en vigueur. Ce taux est donc plus faible que celui s’appliquant par défaut sur les revenus de placements en actions, lequel est de 30 % (la fameuse flat tax).

L’assurance vie bénéficie d’avantages fiscaux proches de ceux du PEA. Néanmoins, ce dispositif supporte des frais de gestion annuels. Certes, ces frais peuvent être limités en optant pour un bon contrat d’assurance vie (on trouve des contrats avec seulement 0,60 % de frais de gestion sur les supports d’investissement), mais avec le plan d’épargne en actions, il n’y a pas tout simplement pas de frais de gestion ! (Et pas de droits de garde sur les bons PEA).

Quelques pistes pour investir en bourse via un PEA

L’investissement en bourse ne s’improvise pas. Certains épargnants sont tentés d’acheter en direct des actions de sociétés qu’ils affectionnent. Il s’agit là d’une démarche très spéculative aux résultats aléatoires. C’est la raison pour laquelle il est recommandé aux épargnants de déléguer la constitution de leur portefeuille d’actions à des spécialistes.

Pour cela, rien de plus simple, il suffit de passer par des fonds d’investissement. De nos jours, les épargnants ont accès à des fonds très performants et peu chargés en frais. Parmi les fonds populaires, on peut citer le cas des fonds indiciels. Ces fonds répliquent l’indice de grands indices boursiers (dividendes inclus !) et leurs frais de gestion sont de seulement 0,30 à 0,50 % par an. Il existe de nombreux fonds indiciels éligibles au PEA. Les sociétés de gestion françaises Amundi et Lyxor ont développé une gamme de fonds indiciels permettant d’investir sur des aires géographiques ou des secteurs économiques particuliers. Enfin, sachez qu’il existe des fonds indiciels à réplication synthétique permettant de s’exposer aux actions hors d’Europe. Cet article démystifie le fonctionnement et les atouts du PEA. Il s’agit d’un dispositif incontournable pour investir en bourse. Malgré quelques contraintes sur les supports éligibles, il offre des avantages fiscaux très intéressants pour se construire un patrimoine

Comments (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *