J’ai retrouvé des vieilleries dans mes dossiers !

Bon, ça date, mais c’est rigolo. Pour ceux que j’ai croisé en dédicace à la sortie de Parasites, j’ai dû vous dire que c’est un projet que j’ai en tête depuis bien longtemps. Avant Biguden, même… J’avais posté des illustrations sur le blog de l’époque et en cachette, j’avais même commencé l’histoire.

Le fond n’a pas vraiment changé jusqu’à aujourd’hui : Des parasites sont parmi nous, et le lecteur va découvrir le monde qui l’entoure à travers les yeux d’un personnage. Dans la version actuelle, c’est Duke, mais au départ c’était un ado un peu con. Je ne me souvient même pas de son prénom.

Si le projet n’a pas vu le jour à l’époque je pense que c’est à cause de ce fichu rôle principal auquel je n’était pas attaché.Il manquait de personnalité. Il aura fallu attendre des années plus tard et la naissance du nain alcoolique/détestable pour que je relance le projet.

 

Voilà à quoi ça ressemblait à l’époque. Bon, c’est en chantier, y a des trucs qui marchent pas vraiment mais pour ceux qui ont lu le bouquin, vous devriez reconnaître la scène qui avait une toute autre tournure à l’époque…

Et ouais, Olga apparaît dès le début. Gisèle a pris sa place depuis. Faut dire qu’a l’époque je ne savais pas encore que j’allais étaler l’histoire sur trois tomes…

A l’époque, c’était plus simple de démasquer les parasites :  Leur tête ressortait quelque part sur le corps de l’infecté. C’était bien crado j’aimais bien ^__^ je regrette presque d’avoir zappé cette idée….

Mon amour pour les parpaing va commencer à se voir. Il va sérieusement falloir penser à consulter.

Le texte manque sur cette planche mais pour info, à l’époque les parasites étaient tous interconnectés. Comme s’ils ne formaient qu’un. Dans la case 2 on comprend que le parasite communique avec les autres afin que tous connaissent le visage d’olga, maintenant que son masque est enlevé.

J’ai viré cette idée, ça m’a semblé trop complexe à expliquer. d’ailleurs je suis pas sûr que vous comprenez ce que je suis en train de vous dire… Bref, pour se tirer d’affaire, Olga décide de lui écraser la gueule avec un parpaing.

Ca, c’est plus simple.

Voilà deux nouveaux personnages : Isaac et Mireille.

Isaac a survécu aux chamboulements scénaristiques, même qu’il arrive dans le tome 2 ! Il est cool et je peux déjà vous dire qu’il a une GROSSE clef à molette  <3

Quant à mireille, elle faisait doublon avec la badass Gisèle. Hop, poubelle :/

Dans la case 3, je comptai déjà utiliser la mise en scène de présentation des personnages qu’on trouve dans la version finale (nom/bref descriptif.) A vous d’imaginer…

Voilà, Mireille ne dure pas longtemps. Pour la petite histoire, Madrigale s’appelait Mireille au départ. On connait la suite…

Sinon, pour la dernière case : le cri d’alerte des veilleuses, vous connaissez…

La planche dégueu. Faut imaginer du vert partout >__<

Au départ je n’avais pas encore de terme pour désigner les parasites. C’est arrivé super tard. Olga pause un grand V sur le mur. c’est super référencé, mais ça ne correspondait pas à grand chose… Le tag « Parasites » est venu remplacer tout ça.

 

Voilà voilà. Ceci est la toute première version, j’en ai une deuxième qui a été faite un peu plus tard dans les cartons. Ça se passe dans un autre endroit, avec toujours le même héro (sans nom) et Gisèle à ses début. Peut-être l’objet d’un autre post…

Brrr C’est super rare je déteste montrer des trucs pas finis, mais comme je dois faire du ménage sur mon disque dur, autant partager avant que ça ne disparaissent à jamais…

 

 

Sinon, des news sur le tome 2 ? Pas avant la rentrée..

Des bisettes <3